COMMENT REDUIRE LE VOLUME DE SON RABAT-JOIE INTERIEUR?

by Anne

Rabat-joie: Personne d’humeur chagrine qui trouble la joie des autres. !!!

« C’est ce que nous sommes tous, des amateurs, on ne vit jamais assez longtemps pour être autre chose. »  Charlie Chaplin 

Nous ne serons, toujours, que des amateurs !?

Selon les jours, l’humeur, l’énergie, cette citation peut être interprétée de deux façons très différentes. En choisissant l’une ou l’autre de ces deux visions, votre potentiel créatif sera très différent.

Nous sommes tous, des amateurs !  

1ère interprétation: Vous vous percevez négativement, vous ne vous sentez pas à la hauteur. Vous abandonnez avant d’avoir commencé. Vous êtes dans la crainte de l’échec. Trop de perfectionnisme donne la parole à votre critique intérieur ! Vous savez cette petite voix, qui crie, d’ailleurs, parfois très fort en vous ! Qui vous dit que vous n’y arriverez pas, que vous n’êtes pas légitime, que vous ne vous êtes pas assez exercée, que vous n’avez pas suivi cette formation… Bref ! Un véritable rabat-joie ! 

Nous sommes tous, des amateurs !

Seconde interprétation: Vous pouvez vous percevoir comme des amateurs parce que vous savez que l’apprentissage fait partie du mouvement de la vie : apprendre, découvrir, observer son travail de manière neutre, aller de l’avant, s’améliorer constitue l’essence même du cheminement créatif. 

Alors comment réduire le volume de son critique intérieur pour découvrir le meilleur au fond de soi et partir à la rencontre de soi-même?

1. Qu’est-ce que j’aime ?

Comment clouer le bec à votre critique intérieur bien importun en vous offrant la possibilité de partir à la rencontre de vous-même ? Etre exploratrice de soi-même signifie écouter son monde intérieur et sensible plutôt que d’écouter les voix extérieures, repérer ce qui vous attire plutôt que de suivre les tendances. Cette prospection prend rapidement des allures d’aventure et permet d’entrevoir l’émergence de l’inventivité qui vous est propre. Créativité et spiritualité sont étroitement unies. En définissant ce que vous aimez créer et en suivant vos aspirations vous serez plus épanouie et plus confiante. (En complément, vous pouvez découvrir l’article Chut!… Que me dit mon cœur?)

Cela signifie donner de la valeur à vos attirances pour certains thèmes, certaines techniques, certaines démarches créatives, certains supports.

Plus vous définirez vos appétences, plus vous pourrez voyager à l’intérieur de vous, dans votre monde intérieur. Cette exploration est valable pour toutes les formes d’art : que ce soit la musique, l’expression plastique, l’expression corporelle, l’écriture…

2. Juste observer et constater

En étant à l’écoute de vos préférences, même en tant que débutante, vous pourrez définir et affiner vos capacités et vos faiblesses : Cela implique un regard neutre sur votre travail. Le perfectionnisme n’a pas sa place dans la création et la créativité. Vous pouvez porter une attention impartiale sur votre création, et uniquement une fois achevée. Tiens, j’ai utilisé cette couleur pour la première fois! J’ai placé ma création à droite de l’espace !… (En complément, vous pouvez découvrir l’article Créer sans (se) juger)

Créer sans vous comparer : C’est bien difficile de nos jours avec les réseaux sociaux ! Mais il faut s’en préserver ! Créer sans idéaliser le résultat prévu permet d’accéder réellement à votre potentiel créatif. Il est toujours possible de copier le style d’un autre artiste pour apprendre une technique, une nouvelle façon de traiter le sujet, comme le faisaient les peintres autrefois afin d’acquérir le niveau de savoir-faire de leurs maitres, mais il faudra à un moment donné s’en affranchir pour exprimer véritablement ce que reflète votre monde sensible.

3. Consigner pour affiner

Il peut être intéressant de prendre l’habitude de noter dans un carnet, vos pensées, vos intentions, vos envies, vos découvertes, vos artistes préférés, vos techniques favorites, les raisons de ces préférences, vos projets, vos gratitudes… Toutes ces informations vont ébaucher le tracé de votre chemin créatif et élaborer le potentiel que vous avez en vous. 

Créer sans se censurer, sans attentes permet aussi d’emprunter ce chemin sans craindre les hautes herbes, sans craindre de « s’égarer » ! Peu importe le résultat, c’est le chemin qui compte. Vous ressentirez rapidement de la confiance envers vos capacités sensibles et artistiques.

4. La méthode Kaizen

La méthode Kaizen encourage l’apparition de la confiance : chaque jour un petit pas. Pas beaucoup mais tous les jours une petite action : une lecture, un dessin, un croquis, un collage, jouer avec les couleurs, la notation d’une citation… Ce petit pas journalier et indolore sécurise et ancre des habitudes de techniques, de perceptions artistiques… 

5. En lien avec un monde poétique

Pour accéder à la part créative et sensible de votre être, vous devez vous relier au Beau ! Votre monde sensible et personnel a besoin de « poésie » pour émerger, de calme, d’introspection. Et cet état d’introspection est sollicité par un environnement qui cherche à contempler ce qui est admirable autour de vous. Conviez dans votre vie des instants d’émerveillement en observant la nature, en lisant de la poésie. Si vous êtes un peu réticente à lire des poèmes, vous pouvez vous sensibiliser à cet art littéraire avec les Haïkus : ce sont de très courts poèmes de 3 vers qui, en quelques mots interpellent, avec beaucoup de délicatesse et de justesse, et parfois avec humour, sur la beauté de la nature, des saisons. Ce « bain poétique » favorise la créativité.

Mon haïku favori : La fleur tombée, remonte à sa branche. Ah ! C’était un papillon. Morikate

6. Dans « mon » monde

Pour exprimer votre inventivité, vous devez vous sentir bien dans votre environnement et disposée, c’est-à-dire disponible mentalement pour créer. Vous pouvez éventuellement agencer, et même dans un espace réduit, votre lieu de travail de manière chaleureuse et propice à votre inspiration. Avez-vous envie d’accrocher des photos, des illustrations inspirantes ? Des citations qui vous donnent des ailes ? Des parfums qui vous font voyager ? Un bouquet de fleurs des champs fraichement cueillies ? … Un petit univers rien qu’à vous et qui vous inspire et stimule. 

Vous pouvez également vous aménager ce moment propice en vous préservant du bruit et de la dispersion : se couper du monde sur un temps suffisamment long favorise la création. Eteignez ou mettez en silencieux votre téléphone ou toutes les notifications des réseaux sociaux. Les neurosciences nous disent qu’une interruption de quelques secondes dans une phase de grande concentration demande 20 mn de retour à soi pour atteindre le même degré de concentration. Que d’énergie gaspillée !

7. Se préserver

Les pensées négatives qui vous assaillent et qui alimentent votre critique intérieur peuvent être entretenues par les critiques de votre entourage, d’autant plus si elles proviennent de personnes qui vous sont proches. En créant, vous vous mettez à nue : fragilisée face aux regards extérieurs, aux avis externes, vous risquez de nier votre potentiel ou de perdre confiance. Questionnez-vous sur la pertinence de montrer votre travail, dès à présent ? En totalité ? À toutes les personnes ? Préservez-vous, ainsi que votre créativité ! Choisissez les créations que vous voulez montrer. Fuyez les personnes à la critique exacerbée et non constructive ! La critique « gratuite » et parfois assez vive dénote probablement d’un fond de jalousie, d’une frustration de n’être pas passée à l’acte comme vous êtes en train de le faire. Créer est un acte courageux ! Créer, c’est s’exposer, c’est exposer votre moi intérieur !

Vous devez vous convaincre de votre valeur de votre travail artistique pour ensuite persuader et séduire les autres. En appréciant votre travail, pleinement avec ses victoires et ses « erreurs », vous vous respectez vous-même. Il viendra le moment où vous vous sentirez prête à partager votre travail sans craindre le « jugement » extérieur parce que vous n’attendez pas ce regard pour avancer sur votre chemin créatif. Vous créez avec et pour exprimer votre moi singulier. Et vous devez percevoir votre travail comme précieux et comme une artiste à part entière, en toute légitimité.

Recherchez et entourez-vous de personnes positives et inspirantes qui vous donneront des avis constructifs, qui vous feront avancer. Si vous n’avez pas la possibilité d’être soutenue de la sorte, lisez des biographies de personnes inspirantes, même dans d’autres domaines que l’art. En découvrant le parcours « extraordinaire » de personnes « ordinaires », vous édifierez en vous la conviction que vous avez en vous un potentiel créatif insoupçonné ! 

Il ne vous reste plus qu’à vous lancer, avec sérénité !

Créez, ressentez et vivez

Prenez soin vous et de votre créativité !

N’hésitez pas à vous inscrire à la newsletter pour être informée des nouveaux articles!

0 comment
0

You may also like

Leave a Comment

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accepter Lire Plus